Nandrolone, Deca Durabolin : stéroïde légal ou produit dopant interdit ?

Depuis bien des décennies, sportifs, athlètes et culturistes cherchent constamment à dissimuler l’utilisation de substances illégales ou interdites pour leur utilisation personnelle. Au fur et à mesure que leurs méthodes évoluent, les techniques utilisées par les organismes chargés de les contrôler évoluent également.

Si l’agence mondiale antidopage (AMA) est la première organisation en matière de protection du sport, l’AFLD (Agence française de lutte contre le dopage) avance, quant à elle, que le Rugby arrive en tête du classement du dopage, avec 22 cas sur 588. Après le cannabis, les corticoïdes et les stimulants, les anabolisants figurent parmi les substances les plus constatées par l’agence anti-dopage.

Et dans cette catégorie de substances, le Deca Durabolin était, dans les années 80 et 90, le stéroïde de choix pour les sportifs et athlètes en quête d’une poussée supplémentaire dans leur performance. À tel point qu’aujourd’hui, les faits et statistiques s’ajoutent aux données scientifiques pour lui donner un statut presque mythique.

musculation en salle

Qu’est-ce que le Deca Durabolin (Nandrolone) ?

Le Deca Durabolin (Nandrolone) était sans doute l’un des stéroïdes anabolisants les plus prisés chez les utilisateurs actifs de stéroïdes au cours des années 80 et 90. Certes, le produit dopant préféré des culturistes a lentement perdu de sa popularité au cours de ces dernières années, mais si vous demandez à une cinquantaine d’amateurs de gymnase, ils auront beaucoup à dire à ce sujet.

Malheureusement, la Nandrolone est aujourd’hui très mal utilisée par les sportifs qui cherchent à prendre des masses, à booster leur performance ou à soulager leurs articulations entre deux séances.

  1. L’usage médical du Deca Durabolin

Le Deca Durabolin est apparu à la fin des années 50. Au fil des ans, les médicaments plus modernes ont remplacé les avantages médicaux de la prévention de la fonte musculaire chez les personnes atteintes de cancer, de brûlures ou de suppression immunitaire. Les scientifiques ont montré qu’il est efficace pour les problèmes osseux, l’anémie, certains cancers liés aux œstrogènes, pour stimuler l’appétit et pour stimuler les globules rouges.

Et étonnamment, une formule à base de sulfate du stéroïde a été utilisée dans certains médicaments pour le traitement des yeux. Contenant une structure chimique similaire à la testostérone, la Nandrolone possède un rapport myotrophes / androgène plus élevé, ce qui améliore ses effets sur la masse musculaire.

  1. L’usage en musculation

Au cours des années 1970 et 1980, les bodybuilders ont commencé à abuser du Deca Durabolin en raison de ses effets secondaires moins importants que ceux de la testostérone pure. Il devient ainsi l’un des stéroïdes les plus populaires à cette époque chez les sportifs amateurs et professionnels.

Au cours des années 90, on a vu que c’est l’âge d’or pour la Nandrolone, mais il n’a pas fallu attendre 10 ans pour observer le déclin progressif (et définitif) du médicament. Selon l’opinion des utilisateurs de Deca Durabolin, la raison en est que les générations actuelles de culturistes visent la maigreur plutôt que le renforcement des muscles à l’aide de stéroïdes.

Nandrolone : un produit dopant interdit ?

Le Deca Durabolin est généralement fiable lorsqu’il est utilisé à faible dose. Seulement, la Nandrolone peut toujours causer des dommages sur le foie, ce qui nécessite un contrôle régulier des enzymes hépatiques. De plus, une complication plus grave de la Nandrolone est qu’elle peut entraîner la formation de caillots sanguins dans les jambes jusqu’aux poumons.

Or, les deux façons de prévenir cette pathologie sont d’effectuer un exercice physique régulier, et d’arrêter totalement de prendre le médicament. De plus, il n’existe plus aucun produit authentique qui se substitue au Deca Durabolin original, la Nandrolone étant une substance interdite par le code mondial antidopage.

Nandrolone, Deca Durabolin : stéroïde légal ou produit dopant interdit ?
4.8 (95%) 4 vote[s]